Livraison gratuite à partir de 150$

Avril: séjour offert avec une facture de 300$ et plus.

Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

Tout est lié: végétaux, insectes et animaux vivent en parfaite symbiose. C'est ainsi qu'un loup peut modifier le cours d'une rivière, que certains petits arbres produisent des substances répulsives pour dissuader les cerfs de les manger ou qu'une forêt fabrique des nuages. Toutefois, comme dans les subtils rouages d'une horloge, une vétille peut dérégler les mécanismes mis en place dans la nature. C'est pourquoi la disparition d'une seule espèce vivante est susceptible d'avoir des conséquences lourdes et pas toujours prévisibles sur l'environnement. Le réseau secret de la nature est un plaidoyer sensible en faveur d'une relation plus respectueuse des équilibres naturels qu'il nous faut à l'évidence mieux connaître et mieux protéger. «Plus on met en lumière les relations interespèces, plus il se révèle de merveilles », souligne Peter Wohlleben.

Le Réseau secret de la nature : plaidoyer pour sauvegarder l'équilibre de la Terre

Prix normal $21.00
Prix ​​à l'unité
Par 
Livraison rapide
Paiement sécurisé
Disponiblité
 

Produit expédié

Livraison rapide

Méthodes écoresponsables

Une question? On est là pour ça!

Fabriqué au Québec

Paiement sécurisé

Tout est lié: végétaux, insectes et animaux vivent en parfaite symbiose. C'est ainsi qu'un loup peut modifier le cours d'une rivière, que certains petits arbres produisent des substances répulsives pour dissuader les cerfs de les manger ou qu'une forêt fabrique des nuages. Toutefois, comme dans les subtils rouages d'une horloge, une vétille peut dérégler les mécanismes mis en place dans la nature. C'est pourquoi la disparition d'une seule espèce vivante est susceptible d'avoir des conséquences lourdes et pas toujours prévisibles sur l'environnement. Le réseau secret de la nature est un plaidoyer sensible en faveur d'une relation plus respectueuse des équilibres naturels qu'il nous faut à l'évidence mieux connaître et mieux protéger. «Plus on met en lumière les relations interespèces, plus il se révèle de merveilles », souligne Peter Wohlleben.